Actualité locale

Frais achat immobilier

Publié le 08 Octobre 2018

Partager :
Frais achat immobilier

Frais achat immobilier

 

Vous souhaitez devenir propriétaire d'un bien immobilier et connaître toutes les dépenses annexes au prix du logement afin d'établir un budget provisionnel réaliste et préparer votre plan de financement. Nous vous proposons de détailler tous les coûts d'une opération d'acquisition immobilière.

  • Le prix d'achat du bien immobilier

Le prix d'achat du bien conditionne le montant des frais liés qui se calculent selon un pourcentage, tels les frais de notaire, la commission de l'agence immobilière ou la somme à emprunter. Vous devez donc vous assurer que la valeur du bien que vous souhaitez acheter s'inscrit bien dans le marché immobilier local. Votre intérêt est de ne pas surpayer votre logement.

À Paris, le prix de l'immobilier progresse de manière exponentielle, près de 7 % sur les cinq derniers mois, contre 1 % en province. Les ventes ralentissent actuellement et les délais de vente atteignent en moyenne 61 jours. Toutefois, lorsqu'un appartement est à son juste prix et correspond à la demande, il se vend alors en moins de 7 jours. Les conseils d'un professionnel de l'immobilier, bien au fait des prix par arrondissement, sont essentiels.

Nous vous conseillons d'essayer de négocier un prix de vente à la baisse, notamment si des travaux importants sont à prévoir. Si vous avez recours à une agence immobilière, vous devrez acquitter des honoraires qui s'élèvent entre 3 et 10 % du prix de vente.

  • Les frais liés à la transaction immobilière, frais de notaire et droits

Les frais de notaire sont encadrés par la loi. Outre les honoraires du notaire lui-même, ils comprennent un ensemble de droits de mutation, d'impôts et de taxes qui sont ensuite versés à l'État. Les frais atteignent 7 à 8 % du prix de vente pour le logement ancien et 3 à 4 % pour le logement neuf. L'État encaisse 5,80 % de droits de mutation et 0,750 % de droits d'enregistrement. Les honoraires du notaire s'élèvent à 15 à 20 % du total des frais d'acquisition auxquels peuvent s'ajouter d'éventuels honoraires de négociation ou de transaction.

  • Les coûts financiers, crédit immobilier et frais annexes

Pour financer votre acquisition immobilière, vous pouvez avoir recours à un emprunt dont le coût global est déterminé par trois données : le montant de votre apport personnel, la durée du prêt immobilier et le taux d'intérêt de celui-ci. Votre intérêt est de privilégier une durée de remboursement relativement courte. Les taux d'intérêt augmentent en effet proportionnellement à la durée de votre emprunt. Il faut ajouter des frais de dossier, de 500 à 1 000 EUR selon les banques, et des frais de garantie (hypothèque, privilège de prêteur de deniers) pouvant atteindre 1 % du capital emprunté dans l'immobilier ancien et 2 % dans le neuf.

Vous devez souscrire obligatoirement une assurance emprunteur avec votre prêt immobilier. Son montant est lié à des facteurs comme l'âge, l'état de santé, la situation familiale et le choix de certaines garanties proposées en option. Cette assurance de prêt est généralement chère mais la Loi Hamon permet désormais de faire jouer la concurrence. Vous n'êtes pas obligé d'assurer votre prêt auprès de la banque qui vous l'a consenti. Par ailleurs, l'amendement Bourquin vous autorise à résilier votre assurance chaque année, sous réserve que votre nouveau contrat vous offre un niveau de garantie équivalent.

  • Les coûts liés au bien lui-même, travaux et charges

Les travaux à réaliser ont un impact direct sur votre budget prévisionnel. Si vous réalisez des travaux pour améliorer les performances énergétiques de votre résidence principale, vous pouvez bénéficier d'aides financières. Ayez recours à des professionnels compétents qui sont de précieux alliés pour chiffrer les montants des travaux à réaliser. En tout état de cause, ceux-ci dépendent de la superficie de votre maison, de la complexité du chantier et des matériaux que vous choisirez.

Les charges de copropriété peuvent être très élevées et méritent une attention toute particulière. Ce sont les frais généraux liés à l'entretien des parties communes et les frais liés au fonctionnement d'équipements collectifs comme un ascenseur. Si des travaux sont réalisés dans la copropriété, vous n'aurez ni le choix du moment des travaux, ni le choix des entreprises.

Guy Hoquet l'Immobilier noue avec ses clients une relation de confiance et leur offre un service personnalisé pour les aider dans leur recherche de biens mais aussi pour trouver des solutions de financement. Cet engagement qualité dans la relation clientèle est totalement assuré dans votre agence Guy Hoquet Paris 19 Sud.

Partager :